La ptite ecole du FLE

  • Activités de lecture

    Un référentiel de sons FLE

    Lire en français = un grand défi

    La lecture en FLE = un défi

    Nous, enseignants de FLE au primaire, nous retrouvons souvent avec la mission d’enseigner à nos jeunes élèves à la fois à parler et à lire en français.

    Or, apprendre à lire ça n’est pas uniquement déchiffrer des lettres.

    C’est comprendre.  La tâche est encore plus complexe en langue étrangère

    Quelqu’un qui apprend à lire s’appuie sur tout son bagage langagier pour anticiper sur la suite du mot, de la phrase, du texte. C’est ainsi qu’il développe sa compétence en lecture.

    Nos élèves de FLE sont dans une double difficulté :

    – ils doivent déchiffrer (le français c’est pas du gâteau à ce niveau là), mais aussi et surtout, pour y arriver

    – ils doivent comprendre

    Et pour nous, profs, le défi est aussi de taille.
    C’est d’autant plus compliqué que nous n’avons pas d’outils adaptés à nos élèves.

    Un référentiel de sons, c’est quoi ?

    C’est un document dont un apprenant va pouvoir s‘aider pour :

    – repérer la graphie d’un son (= comment il s’écrit)

    – identifier un son (= comment il se dit)

    Exemple:

    Je veux écrire Bonjour mais je ne sais plus comment on écrit le son ou en français, je cherche sur le document le mot avec ce son et je repère que ce son s’écrit « OU » . Résultat : j’arrive à écrire le mot Bonjour.

    Je veux lire ce mot « Amour » mais je ne sais plus comment on lit ces lettres « OU » : je cherche dans le référentiel, je repère le mot qui y est associé : une poule. J’en déduis comment prononcer les lettres OU. Résultat : je réussis donc à lire le mot Amour.

    Le référentiel de sons pour les apprenants de FLE : un outil facilitateur

    Sons en français Référentiel FLE à télécharger

    Les référentiels que je croise ne sont jamais conçus pour des apprenants de FLE. Ils ont été créés pour des enfants francophones.

    Ils partent du principe que le lexique courant est acquis et que l’élève va pouvoir s’appuyer sur sa connaissance de la langue pour retrouver le mot et par conséquent le son.

    Or mes élèves apprennent le français à l’école et, de fait, ont beaucoup de lacunes lexicales. C’est sûrement le cas de tes élèves aussi!

    Comment retrouver un son dans un mot si on ne connaît pas ce mot ?

    Voilà l’idée de ce document : utiliser comme référents des mots courants du français qui sont appris par des enfants non-francophones dès le niveau débutant.

    L’idée de ce référentiel de sons pour les apprenants de français m’est venue d’une fidèle lectrice de ce blog avec qui j’échange beaucoup et que je salue ici. Elle a aussi participé à l’améliorer. Ses conseils m’ont été précieux et c’est en partie grâce à elle que ce document aide aujourd’hui concrètement les enfants (et tous les apprenants) à lire en français. Merci Olivia ❤

    Je l’ai ensuite partagé, avec elle bien sûr et puis avec et les contributeurs à la page Tipeee et via la newsletter de la Ptite école du FLE (pour t’inscrire, clique ici!).

    Cette rentrée m’a tenue très occupée et je n’avais pas encore eu/pris le temps de le partager ici.

    Voici la chose réparée !

    Ce document n’est pas parfait, et il évoluera surement, mais c’est une base là où je n’en trouvais pas et j’espère qu’il te sera utile.

    N’hésite pas à en parler à des collègues à qui ça pourrait servir!

    A bientôt!

    Adélaïde

    Les sons en français FLE - PDF gratuit
  • Activités d'écoute,  Exploitation d'une chanson,  Uncategorized

    Poisson d’avril!

    Pas de long article aujourd’hui mais juste 2 ressources simples pour amener le poisson d’avril en classe de FLE.

    Une chanson rigolote pour le 1er avril

    Mes élèves ont adoré la chanson “la maman des poissons” de Boby Lapointe.

    Petit conseil, il y a un ralentisseur de vidéo sur Youtube qui permet de travailler la chanson à un rythme beaucoup plus facile!

    Voici la fiche à imprimer avec les paroles (partielles) et aucune activité :), chantez et rigolez, des fois c’est  bien suffisant!

    la maman des poissons fle paroles poisson d'avril chanson enfants français

    Un poème à illustrer et détourner

    Il y a aussi ce petit poème  que je trouve très sympa à lire, apprendre, illustrer et détourner. Si l’idée vous plaît et que vous faites illustrer ces phrases cocasses ou que vous écrivez, avec vos classes un autre poème sur le même modèle, envoyez-les moi je les publierai à la suite!

    POisson d'avril FLE French Poésie Poème Enfants

    Des images pour parler de cette journée

    Une histoire d’exagération et de poisson

    Et puisqu’on nage en pleine poissonnerie c’est l’occasion de lire ou relire La plus grande sardine de Marseille, en lecture facile! J’adore toujours autant cette histoire!

    lecture facile français apprendre easy A1 A2 lexique marseille activités gratuites à télécharger

    Si vous avez d’autres idées et ressources sur ce thème n’hésitez pas à les partager ici en commentaires ou sur notre page facebook ou encore le groupe facebook des profs de FLE aux enfants

    A bientôt!

  • Activités de grammaire,  Activités orales

    La présentation

    Ca y est je commence à y voir clair dans le fonctionnement de ma nouvelle école, de mes cours de conversation, le niveau de mes nouveaux élèves… et donc dans ce que e vais pouvoir mettre en place dans mes (demi-) classes cette année.

    Comme dans tout changement y a du positif : groupes très petits, 11 élèves maximum, liberté dans la création de mes supports, le fait que je ne donne que des cours de conversation cours “à la cool”, que les élèves aiment facilement, équipe fort sympathique.

    Et il y a du moins positif évidemment. J’ai les élèves souvent à des horaires peu propices à l’action (juste avant manger, ou juste avant de partir), je n’ai pas mes propres classes et je ne peux donc rien approfondir, je dois compter sur l’autre prof de français “responsable” de la classe pour le faire et c’est …. frustrant. Du coup je ne peux pas non plus “faire créer” les supports de production orale par mes élèves pendant un cours précédent comme j’ai pu le faire (souvent) avant. Je ne peux pas non plus faire de travail suivi sur un album ce qui est quand même mon dada, reconnaissons le.

    Si être prof c’est savoir s’adapter aux conditions et publics divers alors il ne reste plus qu’à faire ça, m’adapter.

    J’ai aussi rencontré mes élèves, et ai pu évaluer leurs connaissances et leurs lacunes. Ils ont plus de vocabulaire que mes anciennes classes mais une syntaxe déplorable, voir inexistante, ils ne produisent pas de phrases, ils balancent des mots. C’est un point fort d’avoir ce vocabulaire. Ca crée une base sur laquelle s’appuyer. Je ne perdrai pas souvent de temps parce qu’ils ne connaissent pas le mot et je vais pouvoir me concentrer sur la syntaxe, les structures de phrases. Elémentaires pour l’instant. Même s’ils ont été mis en contact avec l’infinif, la négation, le pluriel, ils n’ont aucune idée de comment les utiliser.

    Ainsi je vais me centrer sur l’acquisition d’une structure de phrase basique pour l’instant.

    Encore une fois c’est frustrant de ne pas avoir de “contrôle” sur ce qu’ils font en français hors des cours de conversation avec moi. Certes je peux proposer au collègue responsable mais pour ça il va donc falloir que je m’améliore en diplomatie.

    Mais assez de blabla.

    Je vous propose un petit support pour travailler la présentation.

    Il s’agit d’un modèle de “carte d’identité” (une version fille et une version garçon)

    cartes de présentations viergesLes élèves l’ont remplie avec leur autre prof, ont collé leur photo, écris leur nom, leur âge, leur ville, ce qu’ils aiment et également dessiné leurs éventuels frères/soeurs/animaux et ont donc révisé à l’oral et à l’écrit la présentation avec ces phrases:

    – Je m’appelle….

    – J’ai …. ans

    – J’habite à …..

    – j’aime…..

    – J’ai un ….. / Je n’ai pas de …..

    Hors ils connaissent ces phrases par coeur mais ont du mal à les décortiquer, de les faire varier et plus encore à poser eux-mêmes les questions. D’ailleurs j’ai découvert qu’ils ne connaissaient pas le pronom personnel “tu”.

    C’est pour ça que j’ai créé, sur le même modèle, des cartes d’identités de personnages (connus ou pas).

    cartes de présentations4Un élève prend une de ces cartes (il y en a 2 exemples ci-dessus) et les autres lui posent les questions qui vont lui permettre de se présenter petit à petit.

    J’utilise aussi un projecteur pour afficher une carte d’identité vierge au tableau et la remplir (ou mieux,  la faire remplir) au fur et à mesure que les réponses arrivent.

    Autant répondre et utiliser le “JE” était facile, autant retrouver la question et utiliser le “TU” s’est avéré laborieux pour une bonne partie de la classe. Je vais donc revenir régulièrement sur ce genre d’échange Tu ? Je  …. pour qu’il prenne du sens et devienne naturel.

    Pour aider les groupes les plus en difficultés j’ai affiché ce “mémo” que je vais plastifier et garder affiché sur le panneau de chaque classe.

    Comment tu t_01

    Dans le PDF ( on CLIC ici ) vous trouverez : les cartes d’identité vierges, les feuilles mémo en A4, et 14 cartes d’identités de personnages (7 filles, 7 garçons).