• Album jeunesse

    Le déjeuner des loups

    On a travaillé sur cet album fort sympathique en tout début d’année, raison pour laquelle: le niveau de langue, les notions travaillées, le vocabulaire utilisé et aussi la mise en page de mes exercices sont un peu plus simples que ce que j’ai présenté dans des articles plus récents mais qui correspondaient à des activités de fin d’année.

    Le déjeuner des loups couverture

    J’ai utilisé cet album pour travailler le vocabulaire de la famille en plus du vocabulaire spécifique à l’histoire mais aussi pour introduire la structure infinitive (Une fiche de prep est incluse dans le dossier PDF dans laquelle j’explique comment j’amène la notion de structure infinitive à mes élèves) (évidemment je n’utilise pas le terme de « structure infinitive » avec eux) (jsuis pas folle….) (ils ont 8 ans….)

    • Concernant le vocabulaire et celui de la famille voilà:

    une fiche d’écoute active de l’histoire ( Principe que j’utilise souvent et que j’ai déjà présenté ici )

    Ecoute active de l'histoire_01

    Le petit dictionnaire des mots nouveaux de l’album.Dico le dejeuner des loups_01

    Un texte pour travailler les mots de la famille. J’ai trouvé le document original (mes excuses je ne sais plus où…) quelque part puis ai modifié le texte.Ecoute active de l'histoire_03

    • Pour ce qui est de la structure infinitive, il s’agissait pour moi de codifier une formulation qu’ils ont déjà beaucoup entendu, à l’oral, mais qu’on ne leur a jamais fait utiliser et encore moins comprendre.

    Une fois les verbes nouveaux mémorisés, dans leur forme conjuguée, mémorisés grâce aux flashcards notamment, je faisais précéder ces verbes d’une autre flashcard « rouge » qui représente « aimer » ou « détester » et on a observé les changements que ça induit. Le « code » était que quand il y a 2 « mots rouges » (notre code visuel pour les verbes) le 2ème change.

    Une fois le principe de la forme négative codifié, shématisé et visuellement assimilé (2 cartes rouges): on s’entraine, s’entraine, jusqu’à plus soif. On varie les plaisirs, les flashcards, donc les verbes, on reprend toutes les flashcards d’action qui existent dans notre mémoire (et notre malette de prof) et on touille touille touille jusqu’à ce qu’ils aient une idée un peu plus claire de quand utiliser ces fameux -er ou -ir ou -re en fin de mot.

    Autant vous le dire on va touiller jusqu’en fin d’année, et on va devoir palier à leur impulsion à me mettre dorénavant des infinitifs partout, régressant donc en me faisant des phrases de toute beauté: « le chat manger la souris » et autres fantaisies syntaxiques. C’est donc un travail de longue haleine.

    • Enfin, vu que nous on aime ça les albums, on va s’en servir comme prétexte pour pas mal de choses

    La description, un peu plus tard dans l’année (ahhhh être et avoir : un autre travail sans fin!)
    Ecoute active de l'histoire_05La compréhension des mots interrogatifs

    Ecoute active de l'histoire_02

    Des remises en ordre de phrases

    Ecoute active de l'histoire_04

    Voilà de quoi passer un bon moment avec Maurice, Lucas et leurs amis !

    Vous trouverez tous ces docs ainsi que les fameuses flashcards de verbes dans le dossier PDF : Le déjeuner des loups

  • Album jeunesse,  Les animaux

    Le requin du bocal

    Comme je l’ai déjà dit, certains de mes élèves sont abonnés à l’école des loisirs et reçoivent ainsi 8 livres par an. Je les ai abonnés à une collection adressée à des plus petits qu’eux, du coup les histoires peuvent parfois être un peu « bébé » aux vues de leur âge mais le niveau de langue est bien plus adapté au leur. Ce qui est intéressant pour moi, dans ces abonnements, plus que l’histoire, c’est qu’ils arrivent à lire des livres en français. Quel plaisir face à une histoire dont on ne comprend pas la moitié des mots?? Ici, peu importe le contenu, les enfants se régalent à lire et comprendre!

    Même si la moitié de la classe n’est pas abonnée, je raconte toujours l’histoire en classe pour que tout le monde en profite, puis  je les distribue et les non-abonnés feuillettent avec leurs copains.

    Si c’est parfois une lecture cadeau, sans exploitation pédagogique, là l’occasion était trop belle et ce livre est tombé à point, juste à la fin de notre travail sur le thème des animaux.

    Le livre s’appelle « Le requin du bocal » et il est parfait pour mes niveaux 3.

    Le requin du bocal

    L’histoire est répétitive et rigolote. Il s’agit de Lili qui se met en tête d’avoir un animal de compagnie, mais ses parents lui donnent toujours une raison de changer d’idée : les crocodiles pleurent tout le temps, les ours ronflent trop, …..

    Nous reprendrons après coup les différents animaux que Lili a voulu adopter et nous retrouverons grâce aux dessins les raisons pour lesquelles les parents de Lili trouvent que ce n’est pas vraiment une bonne idée…. La bonne occasion pour nous de retravailler un peu de vocabulaire déjà connu et le pluriel des verbes.

    Le requin du bocal_02Finalement, forts de tous ces arguments, ses parents lui proposent d’adopter…. un requin du bocal ! Lili s’enthousiasme pour l’idée sans trop savoir ce que c’est. Mes élèves aussi.

    J’arrête alors de raconter l’histoire, et je demande à mes élèves d’imaginer ce que ça peut bien être. Ils ne connaissent pas le mot bocal et je me garde bien de leur dire ce que c’est malgré leurs questions. Ils ont le vocabulaire de l’aquarium, celui des animaux et je leur demande donc à ce moment de décrire et dessiner ce que eux pensent être le fameux requin.

    Le requin du bocal_01A ce niveau là, après un mois de travail sur les descriptions des animaux, de leur habitat, leur nourriture, leurs caractéristiques….. l’exercice se fait tout seul et je suis contente du travail qui a été fait jusque là. Les enfants peuvent laisser libre court à leur imagination et certains trouvent effectivement la clé, d’autres pas, en tout cas une fois l’exercice terminé par tous, on  s’amuse bien à comparer les dessins au vrai « requin » de l’histoire  que je leur montre enfin: c’est un petit poisson rouge nommé Bubulle.

    Dans le fichier PDF il y a les 2 exploitations présentées ci dessus, la correction de la première fiche (les phrases au pluriel) mais aussi le petit dictionnaire et des « flashcards » des différents animaux et verbes rencontrés dans l’histoire (faire des grimaces, des calins, se coiffer, se battre, ronfler, ….). On les a utilisées pour formuler à l’oral des phrases telles que « les parents de Lili ne veulent pas de….. parce qu’ils….. » en manipulant les images. Ces flashcards sont à utiliser et réutiliser au cours de l’année pour ne pas oublier ce vocabulaire.

    Le tout à télécharger ICI Le requin du bocal

    Emmanuelle Eeckhout est également l’auteur de « NUIT » un album sans texte qui est très bien à exploiter avec les petits.

  • Splat

    Les vêtements des amis de Splat le chat

    Voilà une activité que j’ai préparée et que les enfants adorent .

    Je suis partie de cette image de l’album Splat le chat qui est notre chouchou cette année en niveau 3

    Bonjour Splat

    L’image qui est une double page dans l’album est rigolote et nous l’avons donc affichée au rétro projecteur pour pouvoir décrire tous ces petits chats, leurs vêtements, leur couleur.

    Puis j’ai expliquée aux enfants qu’on allait créer nous aussi une joyeuse classe de chats et qu’on allait les habiller. En fait, je leur fais créer un jeu du « Qui est qui? » qui va nous permettre de travailler le production  et la compréhension orales autour des vêtements.

    Voilà donc les chats nus. Chaque élève à cette feuille en A4, avec un chat garçon et une fille. Cette feuille n’est pas à découper (pas avant que l’activité manuelle soit complètement terminée).Vêtements Splat_01

    Puis je leur distribue les vêtements sur une feuille A3. On les nomme, on relis la consigne : 3 vêtements maximum par chat, à découper, coller sur les chats et colorier selon leur envie. Vêtements Splat_02

    Certains vêtements sont pour les garçons, d’autres pour les filles et d’autres peuvent aller aux 2. Avec les nombreuses combinaisons possibles de vêtements et les couleurs qu’y mettront les enfants on arrive ainsi à une jolie collection de chats et de chattes uniques. Une fois chaque chat habillé, je demande aux élèves de nommer leurs 2 chats, j’écris les noms  au marqueur (important, il faut que ça se voit de loin !) dans la case prévue à cet effet sous chaque chat, les élèves découpent la feuille A4 pour séparer leurs 2 chats et je récupère ainsi toutes les cartes.

    Puis on affiche tous ces chats au tableau, on fait sortir un enfant de la classe, on choisit un chat ensemble (c’est là que les prénoms des chats sont utiles) et l’enfant que revient doit le trouver en posant des questions.

    Exemple:

    L’enfant qui joue: est-ce qu’il porte un chapeau?

    La classe : Non, il ne porte pas de chapeau. (l’enfant enlève tous les chats à chapeaux du tableau).

    Les enfants adorent ce jeu et ils assimilent sans s’en rendre compte le vocabulaire des vêtements, les structures adéquates (les verbes porter, avoir, la question avec est-ce que, la négation….) et j’ai gardé tous les chats que je ressors régulièrement quand il me reste 10 minutes de libre en fin de cours.

    Le document complet est à télécharger ici Vêtements Splat

    Mise à jour (le 22 Mai)

    Photos en situation

  • Album jeunesse,  Histoire adaptée,  Le géant de Zéralda

    Le géant de Zéralda, Lexique et exploitation

    Voici le complément de mon premier article sur Le géant de Zéralda (‘Clic »)

    • J’ai enfin fini de  numériser le lexique de l’album, en tout cas celui que moi j’exploite. Je choisis forcément le vocabulaire qui sert à la compréhension globale de l’album, qui m’est utile à ce moment là mais aussi que je pourrai facilement réutiliser tout au long de l’année.

    PDF du lexique complet à télécharger ici Le géant de Zéralda Dico

    • Egalement, une  fiche de compréhension globale de l’album à télécharger ici: CO Questions ZeraldaCO Questions Zeralda
    • Un travail de Production Ecrite à partir des images de l’album PE ZeraldaPE Zeralda

    Pour d’autres descriptions avec être et avoir

    Voilà qui devrait vous garder occupés un ptit moment ! En fouillant un peu sur la toile il y a de nombreuses autres propositions d’exploitation par des instits essentiellement qui peuvent être intéressantes pour nous. J’utilise pour ma part une remise en ordre de l’histoire que j’avais trouvé sur la toile mais dont je ne retrouve pas la source malheureusement. Elle sert de canevas aux élèves pour re-raconter l’histoire. Donc fouillez et n’hésitez pas à me faire savoir si vous trouvez des choses intéressantes !

    Mise à jour mars 2017: J’ai réutilisé cette histoire dernièrement et y ai apporté du matériel complémentaire.

  • Le géant de Zéralda

    Le géant de Zéralda

    Voilà un album que j’aime bien: Le géant de Zéralda de Tomi Ungerer. Il nous permet d’introduire les aliments, la cuisine mais aussi beaucoup de lexique intéressant, de descriptions, …. Il est très adapté pour mes élèves de niveau 3. On l’exploite, on l’exploite, on en tire tout c’qu’on peut 🙂

    J’ai donc de nombreuses fiches à partager que je suis en train de numériser petit à petit et qui viendront progressivement.

    • A la « lecture » (adaptée) d’un nouvel album je propose presque systématiquement aux élèves une petite fiche d’écoute active que l’on lit ensemble au préalable. Ils doivent donc repérer ces mots inconnus pendant que je raconte l’histoire et en déduire le sens.

    Je trouve ça intéressant parce que ça leur permet:

    –  d’anticiper sur la compréhension de l’histoire grâce aux images.

    – de travailler la déduction, d’imaginer le sens d’un mot grâce à son contexte.

    – de préparer le terrain pour la mémorisation du lexique. Parce qu’il aura deviné le sens du mot, l’élève aura eu un rapport actif, impliqué avec mot qui sera, du coup, je crois, plus facilement retenu.

    – d’être aussi plus attentif à l’histoire, même si c’est rarement nécessaire : les élèves adorent qu’on leur raconte des histoires. Mais ce petit jeu de repérage des mots leur plait et ils s’intéressent alors aux mots que j’utilise précisément, et pas uniquement à l’histoire .

    Fiche d’écoute active à télécharger ici : Ecoute active de l’histoire ZeraldaEcoute active de l'histoire Zeralda_01

    POur continuer sur l’exploitation de cet album vous trouverez sur le blog:

    FLE aux enfants telecharger le geant de Zeralda